Drogues, santé et société

Managing editor(s): Jean-Sébastien Fallu (Rédacteur en chef et directeur), Louis-Philippe Bleau (Adjoint à la direction)

About

Presentation

Drogues, santé et société is a multidisciplinary scientific journal dedicated to the dissemination of previously unreleased research results and in-depth articles, as well as to knowledge transfer concerning the use and abuse of drugs (alcohol, tobacco, medications, illicit drugs) and related phenomena.

Guidelines for Authors

Indexing

PsycInfo

INIST

Repère

Sociological Abstracts

Contact

Journal's Site

http://www.drogues-sante-societe.org/

Contact the journal

Email: [email protected]

Phone: (514) 385-1232


Open access

The current issues and the journal’s archives are offered in open access.

Back issues (37 issues)

Permanent archiving of articles on Érudit is provided by Portico.

Editorial policy and ethics

Comment soumettre un article

En vue de réduire les coûts et accélérer le processus de traitement, Drogues, santé et société privilégie la soumission des articles et la communication par voie électronique. Tout article peut être envoyé au directeur de la revue à l’adresse électronique suivante : [email protected]

Il est à noter que tous les articles seront assujettis à un processus de révision scientifique, de révision linguistique et de mise en page.

Sélection et évaluation des articles

Après la réception d’un article, deux membres du comité de rédaction font une première sélection en se basant sur sa pertinence par rapport aux objectifs de la revue.

Si le texte est accepté, deux réviseurs scientifiques en feront l’évaluation.

En cas d’avis divergents entre les deux réviseurs, l’article sera examiné par une troisième personne. Ce sont les éditeurs délégués qui trancheront et, si nécessaire, la décision finale revient au comité de rédaction.

À partir des recommandations des réviseurs scientifiques, le comité de rédaction rend l’une des décisions suivantes :

Publication de l'article;

Publication si des corrections, mineures ou majeures, sont apportées par l’auteur ;

Refus.

Une lettre des éditeurs délégués informera les auteurs des motifs de la décision amenant à un refus ou à une demande de correction. Il est à noter que la décision du comité de rédaction est sans appel.

Critères d'évaluation

Les articles soumis seront évalués en fonction de :

Leur valeur scientifique, c'est-à-dire de la présence d'un cadre de référence pertinent et d'une rigueur méthodologique;

L'exhaustivité des informations;

La qualité de la vulgarisation et de la synthèse;

La clarté;

La qualité de la langue;

La conformité aux exigences de présentation.

Directives aux auteurs

Chaque texte soumis pour publication à Drogues, santé et société doit répondre aux exigences suivantes :

Éléments d'identification

Titre (maximum de 12 mots);

Titre abrégé pour l'édition papier (maximum de 60 caractères, espaces inclus);

Nom de l'auteur ou des auteurs;

Titre d’emploi, grades universitaires et affiliation pour chacun des auteurs ;

Coordonnées (adresse de correspondance, téléphone et courriel) du premier auteur seulement;

Résumé français (maximum de 300 mots);

Résumé anglais;

Mots-clés en français et en anglais (maximum de six).

Résumé

L’article doit être accompagné d’un résumé concis dont le contenu s’en tient aux faits (250-300 mots). Dans le cas d’une recherche empirique, il doit énoncer les objectifs de l’étude, sa structure, l’approche et la méthode retenues, les participants à la recherche, les résultats et la conclusion.

Lorsqu’il s’agit d’autres types d’articles, comme les articles de réflexion théoriques et de transfert des connaissances ou les analyses de politiques, la structure du résumé peut être différente.

Le résumé doit avoir du sens en lui-même et les auteurs doivent le présenter à part. Il est déconseillé d’y inclure des références, mais dans le cas où cela s’impose, la référence doit être complète et ne doit pas renvoyer le lecteur à la liste des ouvrages cités ou à la bibliographie. Les auteurs sont également invités à joindre une version anglaise de ce résumé.

Corps du texte

Texte à double interligne d'au plus 6 250 mots, excluant la bibliographie, de même que les tableaux et figures

Police Arial, 12 points

Hiérarchie des titres

Bien qu’il existe plusieurs procédés typographiques pour bien hiérarchiser l’information, Drogues, santé et société préconise l’utilisation de titres et de sous-titres mis en relief soit par des majuscules, petites majuscules, minuscules, caractères gras ou taille des caractères. Le mode de présentation par numérotation n’est pas accepté.

Références et bibliographies

Les références doivent être incluses au texte et présentées entre parenthèses.

Par ex. :

(Perreault, 2003), pour un auteur seul

(Landry et Guyon, 2004), pour deux auteurs

(Landry, Guyon & Brochu, 2001), pour trois à cinq auteurs

(Ricaurte & al., 2002), pour six auteurs et plus

Lorsque plusieurs sources sont citées simultanément dans un article, il est préférable de les placer en ordre alphabétique du premier auteur.

Par ex. :

(Ciarrocchi, 2002; McCrady & al., 2002; Tremblay, Bertrand & Ménard, 2005).

La bibliographie soumise doit être conforme aux normes suivantes s'inspirant de l'APA, 6e édition :

Pour une monographie :

Nom, A. (Année). Titre de la monographie. Ville, Province ou État (code à deux lettres), ou le pays pour les villes situées à ailleurs dans le monde : Maison d'édition.

Nom, A., Nom, B., & Nom, C. (Année). Titre de la monographie. Ville, Province, État ou pays : Maison d'édition.

Par ex. :

Giordano, Y. (2003). Conduire un projet de recherche, une perspective qualitative. Paris, France : Éditions Management et Sociétés.

 

Miller, W. R., & Rollnick, S. (1991). Motivational interviewing, preparing people to change addictive behavior. New York (NY) : Guilford Press.

Pour un article :

Nom, A. (Année). Titre de l'article. Titre de la revue, Volume(numéro), XX-XX.

Par ex. :

Plourde, C., Brunelle, N., & Landry, M. (2010). Faire face à l'usage de substances psychoactives au Nunavik : amalgame de traditions et pratiques modernes. Drogues, santé et société, 9(1), 77-120.

 

Madson, M. B., Loignon, A. C., & Lane, C. (2009). Training in motivational interviewing: A systematic review. Journal of Substance Abuse Treatment, 36(1), 101-109.

 

Pour une thèse ou un mémoire

Nom, A. (Année). Titre du document (Thèse ou Mémoire selon le cas, information sur le grade), Nom de l'établissement d'enseignement.

Par ex. :

Morin, A. (2008). Intégration sociale et problèmes sociaux chez les Inuits du Nunavut (Thèse de doctorat inédite), Université Laval.

 

Avec un lien Internet :

 

Morin, A. (2008). Intégration sociale et problèmes sociaux chez les Inuits du Nunavut (Thèse de doctorat inédite), Université Laval. Repéré à http://www.chaireconditionautochtone.fss.ulaval.ca/documents/pdf/These-Alexandre-Morin-2008.pdf

Pour un chapitre dans un ouvrage collectif

Nom, A. (Année). Titre du chapitre. Dans A. Nom & B. Nom (dir.), Titre de l'ouvrage (p. début du chapitre-fin du chapitre). Lieu de publication : Maison d'édition.

Par ex. :

Martin, I., Gupta, R. & Derevenski, J. (2007). Participation aux jeux de hasard et d'argent. Dans G. Dubé (dir.), Enquête québécoise sur le tabac, l'alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire (p. 125-144). Québec, Québec : Institut de la statistique du Québec.

Pour un document électronique

Nom de l'organisation ou auteur. (Année). Titre du document [Type de document s'il y a lieu]. Repéré à http//URL.

Par ex. :

Pauktuutit Inuit Women's Association. (2004). Inuit healing in contemporary inuit society. Repéré à http://www.pauktuutit.ca/pdf/publications/abuse/AHFNuluaqInuitHealing_e.pdf.

Pour une publication gouvernementale

Nom de l'organisme ou du ministère (Année). Titre : sous-titre (Publication no xxx [s'il y a lieu]). Lieu de publication : Éditeur.

Par ex. :

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) (1992). La politique de la santé et du bien-être. Québec : Gouvernement du Québec.

National Institute on Drug Abuse (NIDA) (2009). Principles of drug addiction treatment : A research-based guide. Second edition (NIH Publication No. 09-4180). Bethesa, Maryland : National Institutes of Health, U.S. Department of Health and Human Services.

 

Avec un lien Internet :

 

Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) (1992). La politique de la santé et du bien-être. Québec : Gouvernement du Québec. Repéré à http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/1992/92_713.pdf

Pour une communication entendue lors d'un congrès ou d'une conférence

Auteur, A. (Année, mois). Titre de la communication. Communication présentée au [à la] Nom du congrès ou de la conférence, Lieu.

Par ex. :

Potenza, M. N. (2008, novembre). Co-occuring disorders un PG: Treatment implications. Communication présentée au 9th annual NCRG Conference on Gambling and Addiction, Mandalay Bay Hotel and Casino Resort, Las Vegas.

Pour plus d'information au sujet de ce modèle francisé de présentation de références selon les normes de l'American Psychological Association (APA), les auteurs peuvent se référer au document Citer selon les normes de l'APA, préparé par les bibliothécaires de l'Université de Montréal : http://guides.bib.umontreal.ca/disciplines/20-Citer-selon-les-normes

Pour les utilisateurs du logiciel bibliographique EndNote, l'Université de Montréal rend également disponible un fichier de style APA modifié (http://bib.umontreal.ca/LGB/EndNote/styles-bibliographiques.htm) conforme aux adaptations proposées dans son guide. Il est à noter que le fichier de style francisé pour EndNote est accessible gratuitement, mais que le logiciel EndNote en tant que tel doit être acheté, sauf pour les personnes affiliées à un établissement possédant une licence institutionnelle.

Droits d'auteur

La propriété intellectuelle et les droits d'auteurs (©) sur le contenu original de tous les articles appartiennent à leurs auteurs.

En contrepartie, les auteurs cèdent à Drogues, santé et société, lors de la parution de leur article, une licence exclusive de première publication donnant droit à la revue de produire le texte et de le diffuser, dans toutes les langues et dans tous pays, regroupé à d'autres articles ou individuellement pour une période de cinq années à partir de la date de parution. L'article peut aussi être publié sur des médias connus ou à venir. Sans s'y limiter, la publication peut être réalisée par impression, photocopie sur support physique avec ou sans reliure, reproduction analogique ou numérique sur bande magnétique, microfiche, disque optique, hébergement sur unités de stockage d'ordinateurs liés ou non à un réseau, dont Internet, référence et indexation dans des banques de données, dans des moteurs de recherche, catalogues électroniques et sites Web.

Les auteurs gardent les droits d'utilisation dans leurs travaux ultérieurs, c'est-à-dire qu'ils peuvent diffuser le contenu de leur article à l'intérieur de leurs équipes de travail, dans les bibliothèques, les centres de documentation, les sites Web de leur institution ou organisation ou dans des conférences. Des extraits ou la version complète de l'article peuvent être utilisés lors de la distribution de notes. Toutefois, la référence de première publication doit être donnée de même que le titre de l'article, le nom de tous les auteurs, la mention de la revue Drogues, santé et société, la date et le lieu de publication. Toute autre reproduction complète ou partielle doit être au préalable autorisée par la revue.

Il est à noter que lors du processus d'édition, les auteurs recevront un formulaire de concession de droits. Tous les coauteurs devront alors le remplir, le signer et le retourner à la coordonnatrice à l'édition avant la parution de leur article.

Editorial board

Comité de rédaction

Le comité de rédaction est responsable des orientations éditoriales de la revue, du choix des thèmes des numéros et des articles. Il assume la gestion des fonds disponibles et les décisions concernant l’administration de la revue.

Membres du comité de rédaction

Fallu, Jean-Sébastien

Ph. D.
Rédacteur en chef et directeur de la revue
Professeur agrégé à l’École de psychoéducation de l’Université de Montréal, Jean-Sébastien Fallu détient un doctorat en psychologie de la même université et a réalisé un stage postdoctoral au Centre de toxicomanie et de santé mentale, un centre hospitalier affilié à l’Université de Toronto. Ses intérêts de recherche portent notamment sur l’étiologie et la prévention des conséquences négatives associées aux substances ainsi que sur les politiques en la matière. Il est chercheur régulier au Centre de recherche en santé publique (CReSP), à l’Institut universitaire sur les dépendances (IUD) et au groupe de Recherche et intervention sur les substances psychoactives du Québec (RISQ). M. Fallu est également fondateur de l’organisme communautaire GRIP.

Arseneault, Catherine

Ph. D.
Professeure à l’École de criminologie de l’Université de Montréal, elle est chercheuse régulière au Centre de criminologie comparée (CICC), au partenariat (RE)SO 16-35, au regroupement Recherche et intervention sur les substances psychoactives – Québec (RISQ) et chercheuse collaboratrice à l’Institut universitaire sur les dépendances. Psychoéducatrice de formation, l’intervention est au cœur de ses actions, tant en enseignement qu’en recherche.  La dépendance, la délinquance, les liens existant entre les deux problématiques, les trajectoires de désistement et le passage à la vie adulte sont les thématiques qui la passionnent. Au fil des années, elle a développé une expertise et un intérêt pour l’évaluation de programmes.

Collin, Johanne

Ph. D.
Johanne Collin, sociologue et historienne, est professeure titulaire à la Faculté de pharmacie de l’Université de Montréal. Elle est directrice de l’axe Médicament et santé des populations de la Faculté de pharmacie et directrice du groupe de recherche sur le Médicament comme objet social (MÉOS). «Ses recherches portent sur les thèmes suivants : logiques sociales et culturelles de recours aux médicaments ; pratiques de prescription et raisonnements thérapeutiques ; médicaments psychotropes et nouvelles socialités ; usage non médical de médicaments et autres substances à des fins de performance.»

Flores-Aranda, Jorge

Ph. D.
Jorge Flores Aranda est professeur à l’école de travail social de l’Université du Québec à Montréal, il est chercheur régulier à l’Institut universitaire sur les dépendances, au regroupement Recherche et intervention sur les substances psychoactives – Québec (RISQ) et au Centre de recherche Charles-Le Moyne – Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les innovations en santé. Il s’intéresse aux liens entre la consommation de substances et la sexualité, aux problématiques sociales vécues par des populations marginalisées, dont les minorités sexuelles et de genre et les populations en situation d’itinérance. Il se penche également sur le recours aux nouvelles technologies dans les interventions sociales. Dans le cadre de ses projets, il travaille en étroite collaboration avec le milieu de pratique, particulièrement des organisations communautaires.

Gagnon, François

Ph. D.
Après avoir complété un baccalauréat en criminologie à l’Université de Montréal, François a migré vers le département de sociologie pour une mineure, puis celui des sciences de la communication. Il y a réalisé un mémoire de maîtrise sur les politiques et pratiques québécoises en matière de substances psychoactives dites illicites et une thèse de doctorat sur les politiques de transport à Montréal. Il travaille depuis 2006 à l’Institut national de santé publique du Québec, où il a réalisé des travaux sur ces deux champs d’action politique depuis. En matière de substances psychoactives, il a travaillé sur des interventions à bas seuil d’accès (services d’injection supervisée, logement, etc.) et de réduction des méfaits, plus généralement (programmes de distribution communautaire de naloxone, par exemple), comme sur des mesures d’encadrement légales et réglementaires (régime de décriminalisation portugais, légalisation du cannabis). Il contribue depuis l’année dernière au développement de nouveaux projets en matière d’encadrement de l’alcool.

Goyette, Mathieu

Ph. D.
Professeur au département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal et psychologue, Mathieu Goyette est chercheur régulier à l’Institut universitaire sur les dépendances et au Centre de recherche Charles-Le Moyne – Saguenay – Lac-Saint-Jean sur les innovations en santé ainsi que membre de l’Équipe – Recherche et intervention sur les substances psychoactives – Québec (FRQSC). Ses activités de recherche abordent principalement les relations entre la consommation de substances et la sexualité ainsi que l’utilisation des technologies afin de rejoindre et soutenir les personnes qui consomment des substances psychoactives. Il collabore à plusieurs recherches portant sur la consommation de substances et les conduites associées (jeux de hasard et d’argent, utilisation d’Internet et des jeux vidéo).

 
Huynh, Christophe

Ph. D.
Chercheur d’établissement à l’Institut universitaire sur les dépendances (CIUSSS Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal), professeur associé à l’École de psychoéducation et au Département de psychiatrie et d’addictologie à l’Université de Montréal, chercheur régulier du RISQ et du Réseau de recherche en sécurité routière du Québec. Il détient un doctorat en sciences biomédicales, option sciences psychiatriques, de l’Université de Montréal. Il a effectué un post-doctorat en psychoéducation sur les associations entre l’activité physique et les symptômes dépressifs chez l’enfant et un deuxième post-doctorat en épidémiologie psychiatrique sur l’utilisation des services médicaux par les personnes présentant un trouble lié aux substances psychoactives. Ses activités de recherche portent sur: 1) l’exploitation des banques de données clinico-administratives afin de dresser le portrait des personnes ayant un trouble lié aux substances psychoactives dans le système de santé québécois et canadien; 2) les facteurs de risque associés à la conduite routière sous l’effet de substances psychoactives; 3) les trajectoires de consommation et d’utilisation de services par les personnes présentant une dépendance; et 4) les aspects liés au développement (particulièrement l’adolescence et l’adulte en émergence) dans les comportements associés à la consommation de substances.

Milot, David-Martin

M.D.,C.M., M.Sc., F.R.C.P.C
Médecin spécialiste en santé publique et médecine préventive à la Direction régionale de santé publique de la Montérégie et professeur adjoint à l’Université de Sherbrooke, David-Martin Milot a réalisé une surspécialité en recherche au laboratoire du Cermes3 de l’Inserm à Paris, où il a étudié les normes sociales des substances psychoactives et de leurs modèles de régulation, de même que la déconstruction des pouvoirs en participation citoyenne. Ses principaux champs d’expertise sont les iniquités et les déterminants sociaux de la santé, l’accès aux services de santé, les approches participatives, l’évaluation et les politiques d’encadrement des substances psychoactives. David-Martin Milot est aussi le président du conseil d’administration de Médecins du Monde Canada. Il s’investit activement dans des projets de santé mondiale, au Canada et à l’étranger.

Morvannou, Adèle

Ph. D.
Professeure adjointe aux Programmes d’études et de recherche en toxicomanie de l’Université de Sherbrooke, Adèle Morvannou détient un master 2 professionnel en psychologie et un doctorat de recherche en sciences de la santé – spécialisation en toxicomanie. Ses recherches portent principalement sur l’évaluation des associations entre la passion et les comportements de jeu, la compréhension des trajectoires et facteurs de risque des problèmes de jeu chez les joueuses et joueurs de poker, ainsi que l’exploration de la recherche d’aide des joueuses dans la population générale. Ses recherches visent également à comprendre les trajectoires et les expériences des femmes qui ont vécu ou vivent des conséquences liées aux jeux de hasard et d’argent, comprendre l’implication de la stigmatisation dans la recherche d’aide des femmes et estimer l’adéquation entre les services offerts et les besoins des femmes.

Ouellet-Plamondon, Clairélaine

M.D., M.Sc., F.R.C.P.C

Médecin psychiatre au Département de psychiatrie du CHUM, professeure agrégée de clinique à l’Université de Montréal et chercheure au CR-CHUM. Elle a complété une maitrise en sciences biomédicales à l’Université de Montréal et une formation complémentaire au Center of Addiction and Mental Health (CAMH) de Toronto en premier épisode psychotique et trouble concomitant, psychose et toxicomanie, avant de rejoindre les équipes de la Clinique des Jeunes Adultes Psychotiques (JAP) et de l’unité de psychiatrie des toxicomanies (UPT) du CHUM. Ses intérêts cliniques et de recherche portent sur les psychoses débutantes et les troubles d’usage des substances.

Perreault, Marc

Ph. D.
Anthropologue, il s’intéresse, entre autres, à la construction sociale des normes et aux pratiques des groupes vulnérables.

Perreault, Michel

Ph. D.
Professeur agrégé au département de psychiatrie à l’Université McGill, chercheur au Centre de recherche de l’hôpital Douglas et chercheur régulier à l’Institut universitaire sur les dépendances, au groupe de recherche et d’intervention sur les substances psychoactives du Québec (RISQ) et au réseau québécois de recherche sur la douleur (RQRD). Il est aussi professeur associé au département de psychologie de l’UQÀM et au département des sciences de la santé communautaire, faculté de médecine de l’Université Sherbrooke. Il est responsable du programme de formation croisée sur les troubles concomitants en santé mentale et dépendance de Montréal depuis 2002.

Poliquin, Hélène

Ph. D.
Hélène Poliquin est infirmière clinicienne et conseillère scientifique spécialisée au Centre de collaboration national sur les politiques publiques et la santé (CCNPPS) à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Son travail porte sur les budgets de bien-être adoptés par différentes juridictions. Elle a occupé diverses fonctions en santé publique en réduction des méfaits liés à la consommation de substances psychoactives et en prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Elle possède un doctorat en sciences cliniques de l’Université de Sherbrooke et sa thèse porte sur la signification de la santé et du prendre soin de soi pour des personnes qui font usage de drogues par injection.

Savard, Annie-Claude

Ph. D.
Professeure à l’École de travail social et de criminologie de l’Université Laval, elle est chercheuse régulière à l’équipe de recherche Habitudes de vie Et Recherche MultidisciplinairES (HERMÈS) et à l’Institut universitaire sur les dépendances, chercheuse collaboratrice à la Chaire de recherche sur l’étude du jeu ainsi qu’au RISQ et membre du réseau Research And Networking for Gambling Early-career Scholars (RANGES). Ses intérêts de recherche portent sur les jeux de hasard et d’argent et les jeux hybrides, l’analyse des discours de prévention et de promotion dans l’espace public, la construction sociale des concepts de responsabilité individuelle et collective, la médicalisation des problèmes sociaux, particulièrement de la dépendance, et la stigmatisation des individus.

 

 

Comité scientifique

Le comité scientifique comprend une vingtaine de membres choisis en fonction de leur expertise dans les milieux scientifiques ou de l’intervention. Son principal mandat est de conseiller le comité de rédaction et de veiller au maintien de la qualité scientifique de la revue. Les membres peuvent également :

  • Proposer le nom d’auteurs ou de réviseurs dans leur domaine;
  • Assurer la direction d’un numéro thématique;
  • Être consultés sur la politique éditoriale;
  • Donner leur opinion sur un article ou un numéro;
  • Faire des suggestions sur l’orientation de la revue;
  • Soumettre des articles pour publication.

 

Membres du comité scientifique

  • Babor, Thomas, F.
    Public Health Sciences, University of Connecticut
  • Beauchesne, Line
    Université d’Ottawa, Canada
  • Bibeau, Gilles
    Université de Montréal, Canada
  • Bourgois, Philippe
    University of California, San Francisco, États-Unis
  • Brochu, Serge
    Université de Montréal, Canada
  • Bruneau, Julie
    Centre hospitalier universitaire de Montréal (CHUM), Canada
  • Costes, Jean-Michel
    Ministère des finances, Observatoire des jeux
  • da Agra, Cândido
    Université de Porto, Portugal
  • Delisle, Jean-Michel
    Fédération Addiction
  • Facy, Françoise
    Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), Paris, Franc
  • Jauffret-Roustide, Marie
    Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM)-Cermes3, Paris, France
  • Latour, Nathalie
    Fédération addiction
  • Lert, France
    Institut national de la santé et de la recherche médicale (INSERM), Paris, France
  • Macquet, Claude
    Centre les Hautes-Fagnes, Belgique
  • Nery Filho, Antonio
    Université Salvador de Bahia, Brésil
  • Obradovic, Ivana
    Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)
  • O’Loughlin, Jennifer
    Centre de recherche du CHUM, Université de Montréal, Canada
  • Quintin, Jacques
    Université de Sherbrooke
  • Valleur, Marc
    Centre Marmottan, Paris, France