Revue de l’Université de Moncton

Managing editor(s): Charles Gaucher (Directeur), Michel Mallet (Directeur adjoint) / Editor(s): Marilou Potvin-Lajoie (Coordonnatrice éditoriale)

About

Presentation

Founded in 1968, the same year as the University of Moncton, Revue de l’Université de Moncton is a multidisciplinary, humanist-based journal that publishes French-language texts contributed by the regional, national and international academic communities. A site of convergence and exchange, the journal serves primarily as a forum for timely reflections on specific questions presented in disciplinary- or interdisciplinary-theme issues. Addressed to a learned readership, its peer-refereed texts take stock of a given body of knowledge and explore new lines of research. The journal also publishes special issues reporting on symposiums and conferences. Revue de l’Université de Moncton is a member of the Canadian Association of Learned Journals.

Guidelines for Authors

Contact

Journal's Site

http://www.erudit.org/revue/rum/

Contact the journal


 

Access

A subscription is required to have access to issues disseminated in the last 12 months of publication for this journal.

Institutional digital subscription: Institutions (library, documentation centre, school, etc.) have the possibility to subscribe to Érudit journals by title or by title package. For more information, we invite institutions to fill out our access options form.

Individual digital subscription: individuals wanting to subscribe to the digital version of the journal are invited to communicate directly with the journal:

Print version subscription:

Back issues (32 issues)

Permanent archiving of articles on Érudit is provided by Portico.

Editorial policy and ethics

Exclusivité

Les manuscrits soumis à la rédaction ne doivent pas avoir été publiés antérieurement et ne doivent pas être soumis concurremment à un autre éditeur. 

 

Processus d’évaluation par les pairs 

Tout manuscrit soumis à la Revue dans le but d’être publié (tous types de textes confondus) est d’abord présenté au comité de rédaction qui juge de sa recevabilité. Dans le cas des articles, des synthèses de recherches, des notes de recherche et des compte rendus critiques, les textes jugés recevables sont par la suite évalués par au moins deux expert·e·s reconnu·e·s (lecteur·rice·s externes) qui sont sélectionné·e·s au sein de la communauté scientifique internationale. Cette évaluation se fait de façon anonyme. Le choix des évaluateur·rice·s incombe à la direction de la Revue, mais les auteur·e·s peuvent soumettre des noms d’évaluateur·rice·s potentiel·e·s. Quant aux recensions, celles-ci sont commentées et validées par deux membres du Comité de rédaction de la Revue.

 

Droit d'auteur

L’auteur·e conserve son droit d’auteur.

L’auteur·e accorde à la revue une licence exclusive de première publication et une licence non exclusive de reproduction et de distribution. Les textes publiés sont sous embargo pour une durée de deux ans, après quoi ils peuvent être librement diffusés.

Pour toute réutilisation dans un travail rédigé ou édité par ses soins, l’auteur·e est prié·e de mentionner la parution originale de son texte dans la Revue de l'Université de Moncton à l’aide d’une référence appropriée.

 

Tiré à part

L’auteur·e reçoit un exemplaire du numéro dans lequel sera publié son article, ainsi qu’un tiré à part en format PDF de son texte.

 

Fraude

La Revue de l'Université de Moncton, tout comme l'institution qui la chapeaute, prend très au sérieux les manquements à l'intégrité intellectuelle. Tout texte soumis à la Revue qui ne respecte pas les principes d'intégrité intellectuelle sera refusé sans condition.


Information for contributors

DIRECTIVES GÉNÉRALES DE PUBLICATION

Soumettre un texte

Les textes sont soumis électroniquement à l'adresse suivante : [email protected]. Les articles doivent comprendre entre 6 000 et 8 000 mots, notes de bas de page et références incluses ; les synthèses de recherche, les notes de recherche et les compte rendus critiques sont généralement plus courts (entre 4 000 et 5 000 mots) ; les recensions de livres doivent quant à elles compter entre 1 000 à 2 000 mots.

La Revue accepte à la fois des textes proposés dans le cadre de numéros thématiques et des articles hors thème, et ce, en tout temps. La Revue divise en deux catégories les textes soumis : les textes arbitrés par les pairs de la discipline et les textes évalués par le comité de rédaction de la Revue.

 

1. Textes arbitrés par des pairs de la discipline

1.1 Article

Texte qui apporte indéniablement une contribution originale à la connaissance et qui intègre de solides éléments théoriques. Ces textes sont soumis à une double évaluation anonyme par des experts du domaine concerné.

1.2 Synthèse de recherches

Texte qui fait la synthèse de travaux de recherches publiés, traitant d’une problématique spécifique, de sorte à dresser l’état des connaissances sur le sujet et à identifier les besoins en termes de recherches futures. Ces textes sont soumis à une double évaluation anonyme par des experts du domaine concerné.

1.3 Note de recherche 

Texte de moindre envergure que l’article qui expose la problématique, les hypothèses et/ou les résultats préliminaires d’une recherche en cours ou future. Ces textes sont soumis à une double évaluation anonyme par des experts du domaine concerné.

1.4 Compte rendu critique

Texte qui, sans prétendre rendre compte d’une recherche en particulier, propose néanmoins une réflexion critique sur un article ou un livre déjà publié. Ces textes sont soumis à une double évaluation anonyme par des experts du domaine concerné.

 

2. Textes validés par des membres du comité de rédaction de la Revue de l’Université de Moncton

2.1 Recension

Les recensions relèvent de l’évaluation critique et situent l'ouvrage dans son champ disciplinaire. Elles analysent le cadre théorique, la qualité de la méthodologie et de l’écriture, la construction, et la rigueur intellectuelle de l'auteur·e d'un ouvrage. Une recension souligne en quoi le livre recensé renouvelle ou enrichit différents aspects de sa discipline, ainsi qu'à quel lectorat il s’adresse. Ces textes feront l’objet d’une évaluation éditoriale avant d’être publiés.

 

PROTOCOLE DE RÉDACTION 

Présentation des manuscrits

  • Titre (en français)
  • Auteur : nom, coordonnées professionnelles (postales, téléphoniques et électroniques)
  • Résumés : maximum 150 mots, en français et en anglais ; le résumé doit préciser l'objet et les objectifs du texte ainsi que, le cas échéant, la méthode utilisée et les résultats obtenus ou les conclusions générales dégagées
  • Corps du texte : interligne double, police Times New Roman, taille 12, justifié, marges normales (2,5 cm en haut, en bas, à droite et à gauche)
  • Notes : en bas de page, police Times New Roman, taille 10, justifié, interligne simple ; l'appel de note est placé en exposant avant le signe de ponctuation
  • Mots clés : cinq, en français et en anglais, pour faciliter le repérage et l'indexation du texte
  • Anonymisation : le texte ne doit contenir aucune référence à son auteur·e
  • Qualité de la langue : tout texte jugé inacceptable sur le plan linguistique sera refusé
  • Écriture épicène :  nous encourageons le recours à la rédaction épicène ; la rédaction au masculin générique est cependant acceptée, au choix des auteurs·e·s ; ce choix doit être conservé de façon systématique au sein d’un même texte.
  • Italique : utilisé pour les termes étrangers, les titres d'œuvres littéraires ou artistiques, de journaux et de revues, le soulignement, les segments courts qui font l'objet d'une analyse, et les notions spécialisées
  • Caractères gras : les caractères gras sont employés pour mettre en évidence les sous-sections (l’introduction et la conclusion ne sont jamais numérotées) et, à l’occasion, pour souligner des éléments de citations et d’exemples qui sont ensuite commentés 
  • Tableaux, illustrations, figures, graphiques et photos : Les tableaux doivent être présentés en format Word (10 points). Les illustrations, les figures et les graphiques (résolution minimale de 300 dpi) ne sont pas insérés directement dans les textes ; ils doivent être sauvegardés séparément et individuellement, et porter le nom de l’auteur·e principal·e et le numéro de l’élément. L’endroit où ils doivent être insérés dans le corps du texte doit être clairement indiqué. Les illustrations et les tableaux doivent être numérotés tout au long du texte. Les photographies (résolution minimale de 600 dpi) doivent être présentées en format JPEG et, le cas échéant, les droits d’auteurs doivent avoir été obtenus. 

 

Citations

Les citations des textes arbitrés et validés doivent être présentées en style APA.

Exemples communs :

1. Citation courte

« La lecture est l’étape première de la traduction » (Roesler, 2014, p. 44), car il faut comprendre pour pouvoir traduire.

2. Citation longue

Lance Hewson soutien une idée qui, de prime abord, surprend quant à l’hétérogénéité de la traductologie :

Chose étonnante, les traductologues restent souvent centrés sur des écrits rédigés dans leur langue, sans prendre en compte les recherches issues d’autres langues-cultures. Or, on aurait pu penser que toutes les disciplines susceptibles de s’exporter vers l’extérieur et d’être à l’écoute des développements de la recherche menée ailleurs, la traductologie devrait être, sinon la première, du l’une des disciplines les plus ouvertes. (2015, p. 32)

3. Citation d’idée

Le traducteur justifie parfois ses interventions par le fait que les cultures de départ et d’arrivée sont voisines (Fontanet, 2014, p. 131).

 

Pour toute autre directive en lien avec les citations, consulter les sections relatives au style APA dans le Guide de présentation des citations et des références bibliographiques de l'Université de Moncton.

 

Références bibliographiques

La bibliographie des textes arbitrés doit être présentée en style APA.

Exemples communs :

1. Ouvrage écrit par un seul auteur

Dionne, B. (2013). Pour réussir : Guide méthodologique pour les études et la recherche. Montréal : Chenelière éducation.

2. Chapitre dans un ouvrage collectif

Pickford, S. (2012). Traducteurs. Dans Y. Chevrel, L. D’Hulst et C. Lombez (dir.) Histoire des traductions en langue française (p. 145-188). Éditions Verdier.

3. Article de revue savante

Comeau, Y., Rabinowitz, B., Hall, K. J., & Oldham, W. K. (1987). Phosphate release and uptake in enhanced biological phosphorus removal from wastewater. Journal of the Water Pollution Control Federation, 59(7), 707-715.

 

Pour toute autre directive en lien avec la bibliographie, consulter les sections relatives au style APA dans le Guide de présentation des citations et des références bibliographiques de l'Université de Moncton.

 

Editorial board

Direction de la revue : 

Charles Gaucher

La Revue de l’Université de Moncton

Université de Moncton

18, avenue Antonine-Maillet

Bibliothèque Champlain, local 158-1

Moncton NB    E1A 3E9

[email protected]

 

 

Comité de rédaction :

Laurence Arrighi (CMCM)

Arianne Des Rochers (UMCM)

Benoit Doyon-Gosselin (UMCM)

Andrée Mélissa Ferron (UMCS)

Michel Mallet (UMCM)

Carole C. Tranchant (UMCM)